Le 50 mm, l'objectif idéal pour le voyage.

March 4, 2016

De tous temps, la focale 50mm a été considérée par les photographes comme celle qui donne une vision la plus proche de ce que voit notre œil.

En voyage, cet objectif facilite la vie de part sa légèreté, sa discrétion, sa facilité, et parce qu'il vous permettra de photographier les paysages, les scènes de rue, des gros plans…

C'est également l'objectif idéal pour le portrait.

 

 

 

Important : Pour ceux qui possèdent un boitier au format APS-C, un hybride ou un bridge :  

(Je vais expliquer très prochainement la différence entre un capteur photo plein format et APS-C) Le 50mm, une fois monté sur votre boîtier format APS-C, deviendra un 75-80mm, donc un petit téléobjectif. Petit conseil, opté pour un objectif de 35 mm pour obtenir les mêmes résultats.

 

Six bonnes raisons de posséder un 50 mm :

 

- Le 50mm est plus performant qu’un zoom et moins cher

 

L’avantage principal du 50mm réside dans sa très grande luminosité pour un prix faible.

Un objectif 50mm f/1.8 se négocie moins de 200 euros quelle que soit la marque. En général, ce type d’objectif est proposé en trois versions :

 

- un modèle de base ouvrant à f/1,7 ou f/1,8    120€ chez Canon

- un modèle plus coûteux, plus lumineux ouvrant à f/1,4   350€ chez Canon

- Un modèle haut de gamme ouvrant à f/1.2    1600€ chez Canon

 

À mon avis et pour avoir testé les deux (chez Canon), le modèle de base 50 mm 1,8 est un excellent choix.

 

- Le 50mm est plus petit et léger qu’un zoom

 

Si vous avez déjà utilisé un zoom expert ouvrant à f/4 comme le 24-120mm, vous savez que le poids de l’optique est un critère à prendre en compte. C’est pire encore avec les zooms pros ouvrant à f/2.8 ! Et à la fin de la journée, ça peut faire la différence.

 

- Le 50mm est bien meilleur en basse lumière

 

Les boîtiers récents sont très sensibles en basse lumière, il n’empêche qu’utiliser un objectif qui ouvre à f/1.8 ou f/1.4 apporte un confort indéniable. Vous n’êtes plus forcé de monter en sensibilité, vous gagnez deux ou trois vitesses d’obturation selon les cas, vous réduisez les risques de flou de bougé et le bruit numérique dans vos images. De telles ouvertures, permettent une profondeur de champ très faible en 24×36 mm, par exemple photographier un modèle bien net, sur un fond bien flou.

La différence se fait très nettement sentir si vous utilisez un zoom d’entrée de gamme 18-55mm qui n’ouvre généralement qu’à f/3.5. Le 50mm apporte alors un vrai plus que vous allez ressentir immédiatement à l’usage.

 

- Le 50mm favorise les flous harmonieux

 

Grâce à son ouverture plus généreuse – f/1.8 ou f/1.4 – le 50mm apporte un flou d’arrière-plan à pleine ouverture bien plus agréable que ce que vous pouvez obtenir avec un zoom ouvrant à f/3.5 ou f/5.6. Le diaphragme est mieux construit, la qualité du flou d’arrière-plan supérieure.

 

- Le 50mm sert à tout !

 

Il peut convenir à tous les sujets ou presque, c'est une focale universelle. A l’inverse des objectifs grands-angles ou des téléobjectifs, le 50mm permet de traiter à peu près tous les sujets. Avec une focale ni trop courte ni trop longue, il vous permet de photographier les paysages, les scènes de rue, des portraits, des gros plans, …

La compacité joue aussi en faveur de la discrétion : essayez de photographier quelqu’un avec un zoom expert ou pro et vous verrez la réaction de votre sujet, il recule ! Avec un 50mm vous l’effrayerez moins et ferez plus facilement vos photos.

C'est également une focale naturelle très agréable pour le nu et le portrait où il respecte les proportions du corps humain.

 

 

 

- Le 50mm vous facilite les voyages

 

Parce qu’il est plus compact, le 50mm fixe vous facilite le voyage (voir mon article Le matériel photo en voyage). L’ensemble boîtier-objectif prend moins de place, se loge plus facilement dans un sac, se porte plus facilement autour du cou. En voyage, si les mega-zooms 18-200mm ont votre préférence, choisissez un 50mm fixe pour les soirées ou les situations demandant un équipement le plus discret et compact possible. Sur le terrain il reste un des plus efficaces pour composer correctement une image.

Au fur et à mesure de l'utilisation du 50 mm vos images ont toutes les chances de s'améliorer avec des photos de plus en plus personnelles et intéressantes.

 

Pour conclure, quelques conseils du photographe Ralph Gibson sur l'objectif 50mm :

 

- Je crois que la meilleure façon d'apprendre à cadrer est de travailler exclusivement avec un objectif 50 mm pendant plusieurs années

- Il faut atteindre le stade où l'on peut se placer sans hésitation à la bonne distance d'un objet de telle sorte qu'il se trouve correctement cadré lorsqu'on porte l'appareil à ses yeux

- Ce n'est qu'en répétant cet exercice encore et encore, comme un pianiste ferait ses gammes, que l'appareil devient une extension immédiate de l'œil".

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Solidarité photo

September 7, 2017

1/2
Please reload

Posts Récents

September 7, 2017

Please reload

Archives