KOH La dérive d'une île

 

« Une île est par définition fragile, nomade. Tout le monde a peur qu'elle se dissolve à un moment donné ou parte à la dérive. » Erik Orsenna

Après une lente traversée du Cambodge, Lilian Vezin embarque sur un bateau en plein cœur du Golfe de Thaïlande.

Son projet : s'immerger plusieurs semaines dans le quotidien d'une communauté de pêcheurs prise dans la tourmente des bonnes intentions de la mondialisation : leur île au large du Cambodge vient d'être vendue à des investisseurs souhaitant transformer ce bout de terre en immense projet touristique.
A l’opposé des formats de beauté imposés par l’Occident, Lilian a tenté à travers ce film documentaire d’en retranscrire un autre, peut-être moins sophistiqué, sûrement plus naturel. Le parti pris était de ne montrer que ceux dont on ne parle pas, ou pas assez, que l’on stigmatise ou que l’on oublie. Koh La dérive d'une île ouvre au dialogue, à l'émotion, au questionnement.
Contact pour des pojections et conférences: Lilian Vezin 06 49 22 98 17    unventdularge@yahoo.fr


 

 

 

"Superbe, vraiment ! Un travail de haute volée, à mille lieux du tape à l'oeil et du racolage, pour une immersion véritable.La réalisation garde ses distances avec la réalité. Très juste et pudique, sensible. Les témoignages sont simple, intéressants et la photographie sublime."    Stephanie Evrard. 

 

 "S’imposer chez des inconnus pour leur placer une caméra devant le visage est une forme de violence. Le documentaire revendique-t-il un art de regarder les autres ? Grand voyageur et réalisateur, Lilian Vezin conteste toute complaisance à l’exotisme ou toute volonté de construire un discours de surplomb. Il veut d’abord faire accepter sa présence et trouver une manière de tenir la caméra qui donne place à l’inattendu."  Lidie Boucard

 

"Ce sont d'abord les silences, le vent dans les palmes, les lumières et les ombres, le son de la mer, qui parcourent ce film admirable, comme un long frisson sur l'échine du Cambodge. Puis, les regards, qui vous vrillent la parole de ces peuples asiatiques qui ont toujours une histoire très dure". Eblouissant. Surtout, à ne pas manquer."Dominique Chauvet

 

 "Film d’atmosphère L'île se déploie avec lenteur, emmenant le spectateur au rythme des oscillations entre le réel et de profondes interrogations.Une page qui se tourne ? Le bouffeur de kilomètres à pied pose les pieds sur une plage paradisiaque et nous y laisse quelques semaines… Un film esthétique, tu maitrises de mieux en mieux l'image Lilian, magré un manque de rythme (bizare pour un coureur de crêtes !)…  J’ai été sous le charme. Félicitations pour ce travail remarquable, montage compris et bravo pour toute cette énergie qui ne ressort pas que dans les efforts physiques fournis dans tes voyages."  Sébastien Chamard. Suisse